Portrait ...... Mark

Publié le par charles

Mark est l’Indien qui m’accueillit à Bombay (ou Mumbaï) pour les deux derniers jours de mon voyage, toujours via le site web couchsurfing.

Mark a 26 ans, il est traducteur freelance, et parle plusieurs langues dont le portugais et l’anglais. Il vient de Goa et vit dans un petit appartement au Nord de Bombay, dans un quartier pauvre, antichambre des fameux bidonvilles de la méga cité. Il partage un trois pièces avec trois colocataires et ils s’entassent pour dormir dans une chambre, sur des matelas disposés à même le sol.

 

2012030705-Bombay-Mark-copie-1.JPG

 

 

Ses colocataires sont originaires comme lui de Goa, et il m’en apprend davantage sur les caractéristiques de cette région connue mondialement comme une station balnéaire, prisée autrefois des hippies, et aujourd’hui des amateurs de musique techno.

Son nom complet est Mark Pinto, ce qui m’intrigue. Il est en réalité Indien 100% pur jus, mais de religion catholique. En effet, les Portugais ont assuré leur mission de conversion, qui était le but officiel de nombre d’expéditions menées vers les terres lointaines à l’Ouest et à l’Est. L’exploitation des richesses des dites terres étant une raison évidemment majeure mais beaucoup plus officieuse.  Les noms de famille comme Pinto, Alvares, de Souza, Goncalves et autres sont nombreux dans la région de Goa, et sont en réalité les patronymes des prêtres ayant procédé à la conversion des populations autochtones. Si les prénoms étaient également Portugais à cette époque, au XVIème siècle, la mainmise de l’Angleterre se renforça sur l’Inde au fil des siècles, et il devint du dernier chic pour la bonne société catholique de Goa que d’attribuer à leurs enfants des prénoms anglais chrétiens. D’où le prénom de Mark, mais aussi de nombreux Philip, Mary-Jane, Henry, Elizabeth ou encore George.

J’eus l’occasion de le constater de visu en visitant une église dans le quartier catholique de Bombay, et son cimetière, dans lequel reposent pour l’éternité Mary Jane de Andrade, des Lewis Da Souza, George Pires, Bridget Alves, etc. Tous Indiens pure souche, originaires de Goa. L’accolement de noms de familles portugais à des prénoms anglais si classiques m’amusa beaucoup.

Mark est un garçon très ouvert, curieux de tout et particulièrement intéressant, qui aime à flâner dans des cafés fréquentés par la jeunesse dorée et cultivée de Bombay, même si ses finances ne sont pas au même niveau. Nos discussions furent passionnantes, et s’étendirent du football à la religion, en passant par la littérature, la musique ou l’histoire. Il est de plus gentil et prévenant, et m’aida bien volontiers dans mes dernières démarches administratives, tout en partageant avec moi les ultimes moments de ma belle aventure, à l’écoute des émotions que je ressentais en ces derniers jours.

 

Je garderai un excellent souvenir et un ami de Bombay, et espère le revoir un jour, à Paris, à Bombay ou à Goa !

Publié dans Portraits

Commenter cet article